Morts mobiles.

Prendre le dessus signifierait mettre au defis les options à notre encontre.

Un avenir qui se rétablira un jour ou un autre matin, des soirs à venir.

La grange enrobée de son contenu de fourrage réplique au bonheur des quadripèdes malléables.
Lors de ce monologue, le consommateur qui a besoin de vivre rend comestible un tas de mensonges manufacturés.

Des accréditations hélas gavent la bouteille d’incrédulités invérifiables.
Une graine sympathique grandissante à l’honneur des feuilles d’amertumes qui porteront plutard des branches de regrets avec des fruits de la saveur du feu.

Par une loi des locataires amovibles des ajustements conformes à une sécurité de l’après récolte calamiteux naîtront morts.
Marcusoul 

Publicités

Hamela Saison 1 Ep 3

En redonnant du sens à ma vie malgré toutes mes imperfections perceptibles , tu reprennais ce sens à la vie dont j’arrivais enfin à avoir confiance.

Tu ne pouvais pas entièrement prendre en compte l’impact qu’avait ce changement prompte d’atmosphère dans mes façons naturelles d’interagir avec Toi qui étais le plus souvent là pour moi. Je me doutais de ta responsabilité sur ma relativité. Les fois qui ont bien abouti sont celles qui n’ont pas fini d’être accomplies. Tu es venu quand il ne le fallait pas. Tu a quitté quand il l’a bien fallu. Tu revenais quand subitement tu repartais.

Rester me sera impardonnable par ma conscience et mon coeur qui en ont beaucoup fait subir à une partie innocente de Toi. Le mérite réclame sa position et je ne te mérite pas. Les priorités se bousculent devant l’oeil discerneur.
Je suis là parce que je t’aime je m’en vais parceque je t’aime c’est tout.

Demain reste aujourd’hui tant qu’il ne fait pas valoir mieux qu’hier. 

Hamela Saison 1 Ep 2

Rassembler des factions de tendresse intellectuelle revenait à coup sûr de se combler de ce savoir qui requiert un pèlerinage tant bien que mal serviable dans les sphères choisis. Le soir avant la journée détermine le crépuscule de l’aurore. Tout assaut dépourvu de connaissance de base ramifie le caractère habile du sujet à l’essai.    

Que des rondeurs dans le débat des maîtres qui montrent leur compréhension de toute la traversée.   Il faille dès lors une écoute tamisée de l’argumentaire des reconnus. Dans sa robe respectueuse, elle se mirait sur son smartphone à la couverture de réseau tantôt instable. Un lieu donné où une effective apparition en temps de marche bleutée s’est faite. La nature offrait déjà un embellissement  naturel au ralenti. 

Inscrite dans une dynamique de justesse religieuse, les pratiques répondent par ricochet dans tous les pas allant dans le sens de la bonne image du corps pur à l’état d’esprit clarifié par une bonne éducation. Un florilège dans un tout de particularités intéressantes.

La chaleur de ses pensées rafraîchit  cette incursion à la manoeuvre parcimonique.

D’où une teneur à rythme exaspérant facilitait la digestion forte de la fin.

Les acquisitions marquent les capacités porcelets

Hamela Saison 1 Ep 1

Elle lisait soigneusement sa nouvelle manche. Une grande réflexion sur un processus unanime de mener sa vie avec les complexités contraires à sa franchise, l’aiguillonait.

Par la plante se trame des orientations qui font sombrer dans de fastidieux recours aux encombrements lénifiants. Des stéréotypes qui réaffirment toute la splendeur de son pouvoir de contagion profitable dans ce monde exaspérant.

Hamela garde dans sa trousse de make-up des couleurs qui sortent même du spectre normatif. 

Toute sa joie se mêlait à la volonté de faire sa connaissance dans les moments qui suivront. Les canevas obligatoires ne laissent aucun choix aux volontaires adhérents pour éventuellement essayer de se frayer les moyens de leurs finalités dispersées les uns des autres. La tournure de la vie choisie reste cette vie à assumer ; à la commande, du bonheur dans la douleur, une béatitude à l’heure la meilleure. 

Compartiment de Comportement 

Ils parlent derrière la porte raisonnable. Le son est aiguë, hélas de tonalités d’arrière goût. 

Les choses pensées passent du crépuscule à l’aurore.
Les doses mixées glissent par goutte dégustable aux heures d’or.
Des yeux dehors sentent la fraude biliaire.
Les intrants ne maintiennent plus la fertilité des mères.
Ou sont ces vies animales de ce carambolage névrotique ?
Egotique issu de cette folie tapie de l’Homme bémol jouissant de son animalité à usage demblé de survie puis d’affirmation bestiale magnificateur de dévolution cruciale. 

Drôle de calment 

Toute sorte de bêtises en balustrade

Les tabulations de mon coeur fondent les larves de la proche marge.
En y allant pour régenter les cactus
Une traction catéchiseait ses sils aporétique.
Le procédé biaiseur souriait son acolyte édenté
Ruminant ses largesses garnies d’alvéoles qui agrandissent la succession enlaidie.
Sourd face au bruit de la lumière du soir
A quatre pâtes des angles soporifiques
Manifestaient une kyrielle de parts de la torpeur.
Le sombre sans ombre palpable dans un blanc tel un faux-fuyant somnolent A coup acerbe tel un tir-au-flanc
Taloche pour tes faits en guise d’ émoluments.
Marcusoul 

Gousse de vie

Ouvres la, c’est ta bouteille.

Juste une fois et voilà les embouteil-
lages
Juste le pass du péage sans maillage
Lies toi au bien et rompt d’avec les liasses tenaces funambulesques
Qui peuvent donner goût certes
Au bout de belles bonnes malheureuses choses qui dégoûtent.
Engloutie, la dale s’affaisse sur la case devenue sans plafond.
Toi tu te ternis ta toison timide
Dans des desserts dégelés donc décelés.
Heureuse dans l’obscurité
Piteux sans la lumière fleraté.